NUTRITION COMPORTEMENTALE

La Nutrition comportementale peut être proposée dans le cas où l’on souhaite trouver les causes profondes de l’addiction alimentaire et trouver une solution pour sortir de celle ci.

La prise en charge psycho-comportementale est associée à des conseils hygiéno-diététiques avec des protéines naturelles (poissons et viandes blanches) ou avec des protéines médicales (plats, desserts, ou entremets).

L’intérêt d’apporter des protéines dans l’alimentation favorisera, avec une activité physique régulière, le maintien de la masse musculaire lors d’un amaigrissement.

Le jeûne hyperprotéiné doit être effectué sous stricte surveillance médicale.

Il est très hypocalorique et nécessite un bilan médical initial lorsque l’on souffre de surcharge pondérale importante.

Le jeûne hyperprotéiné a son interêt dans une phase dite « starter » de courte durée. La faim diminue car la production de corps cétoniques à partir des acides gras (tissu adipeux) entraine un effet coupe-faim. Il n’existe pas de sensation de fatigue et la perte de poids est motivante.

Les fondamentaux restent ensuite la rééducation nutritionnelle avec la gestion des écarts, l’activité physique régulière. Le suivi médical pendant la phase de stabilisation, permet d’éviter l’effet « yo-yo », et de conserver au-delà de 4 ans le même poids.

Nutrition préventive

Nutrition ancestrale

Alimentation anti-Cancer